Le Tò He, enchantement des enfants d’hier et aujourd’hui

Visiter le Vietnam, terre de contraste, c’est partir à la découverte d’un pays fier de sa culture et de ses coutumes. Il y a ici une légèreté de vivre qui parfume le quotidien. Les rues perpétuellement animées de cris, de rires et de vendeurs en tous genres émerveillent les sens. Des vendeurs à bicyclette, au son d’un haut-parleur nasillard proposent des petits pains chauds fourrés de légumes, au détour d’une rue vous pourrez croiser des femmes portant un panier rempli de beignets ou de fruits. La culture vietnamienne est un spectacle qui envahit aussi les rues.

le To He - un jouet artisanal traditionnel des enfants au Vietnam

D’autres choisiront un bout de trottoir pour faire leur commerce. Les coiffeurs accrochent un miroir sur un mur, installe une chaise et attendent tranquillement le client. C’est ainsi que travaille les artistes qui modèlent le Tò He, figurine multicolore de pâte de riz. Devenu au fil de son histoire un jouet qui ne cesse d’enchanter les enfants, il était à son origine la représentation d’offrandes faites aux esprits. Ancré dans la culture vietnamienne il représentait en ces temps révolus, légumes, fruits et autres plats. L’intérêt des enfants pour ces statuettes plantées sur une petite tige de bambou a doucement fait évoluer le travail des artisans. D’objet de culte il s’est transformé en jouet pour enfant. Compagnon de leur fertile imaginaire, il anime les histoires qu’ils mettent en scène.

Spécialité du nord, les trottoirs de la capitale s’orne de la production toujours renouvelée des artistes du Tò He. Il n’est pas rare aujourd’hui de retrouver des reproductions de personnages de manga et dessins animés. Muni de tout son attirail réuni dans une boite de bois, le maitre ouvrier installe sa production face à lui et fabrique sous les yeux éblouis des passants et enfants de nouvelles figurines. Sa dextérité lui permettra de fabriquer à la demande le Tò He de votre choix.

le To He - un jouet qui ne cesse d’enchanter les enfants vietnamiens

Pour cela il pétrit une poudre de pâte de riz préalablement cuite. Le geste est sûr, léger. La pâte, mélangée à des colorants alimentaires ou issus de plantes, prend peu à peu vie sous les doigts agiles de l’artiste. Fascinés par ce travail, les enfants aimeront à s’essayer au modelage. N’hésitez pas à laisser faire les vôtres, les artisans adorent transmettre leur savoir. Visiter le Vietnam c’est aussi savoir se réjouir de petits bonheurs simples.

Ces personnages sortis de la mythologie, d’histoires et contes enfantins ou de la féconde imagination de leur fabricant peuvent se déguster mais le manque d’intérêt de leur goût et leur beauté devraient vous inciter à les garder surtout que la tradition dit que l’âme du Tò He rend au centuple l’amour qu’on lui porte.

Non loi de Ha Noi, le village de Xuân La, perpétue la science de la fabrication de ses merveilleux petits santons. Il est le dernier bastion de résistance de ce mystique objet qui doit faire face à l’envahissement des jeux vidéo et électroniques. C’est ici que l’on peut vraiment s’initier à ce fabuleux savoir-faire de la culture vietnamienne.

C’est la tête remplie d’images de baies maritimes et de forêts luxuriantes que l’envie de visiter le Vietnam vous est venue mais vous n’oublierez pas ces petites figurines une fois rentré à la maison.

 

Commentaire - Votre message

Devis gratuit

Besoin de conseil d’un expert ?

Mr.Dat

Hotline: M.DAT: +84 (0) 98 58 30 955

demander un devis
CONTACTEZ-NOUS RAPPEL GRATUIT