Dien Bien Phu

June 13, 2017

4.8 (96.25%) 48 votes

Dien Bien Phu, dont son nom d’origine était Muong Tenh, ville du ciel en langue tai, est une province qui fut le théâtre de la bataille décisive entre le Vietnam et la France. La zone de bataille est une cuvette entourée de collines, célébres pour leurs prénoms de femmes. Avec 80% de forêts et de montagnes aux alentours, l’accès à cette plaine est difficile, ce qui a rendue cette bataille relativement longue (du 13 mars au 7 mai 1954). Ce site touristique est proposé par les agences de voyage au Vietnam, comme Asia Soleil Travel.

Col de Pha Din

Pha Din est la limite entre le Ciel et la Terre en langue tai. Mais ce col est surtout connu pour être le premier col à franchir pour atteindre Dien Bien Phu, notamment pour placer les canons aux sommets des collines. Lorsqu’on évoque cette bataille, l’image qui en ressort le plus souvent est le déplacement des canons par des hommes à pied, tirant ou poussant ces pièces d’artillerie de plusieurs tonnes, ou en poussant des vélos, chargés en munitions et en vivres, vers le sommet des montagnes: c’est le symbole même de la bataille de Dien Bien Phu, où des jeunes Vietnamiens et Vietnamiennes ont emprunté ce col, sous les tirs ennemis, pour donner une victoire décisive à la guerre d’Indochine.

Colline A1

La colline A1 est de loin la plus fortifiée des 49 positions françaises pour défendre la base aérienne dans la plaine de Dien Bien Phu. Elle est composée de 3 lignes de défenses reliées par un réseau de tranchées. Le premier assaut sur la colline par les forces vietnamiennes fut un échec et coûta la vie à des centaines de soldats. Par la suite, les Vietnamiens ont eu connaissance de ces lignes de défenses redoutables et ont adopté une stratégie afin de neutraliser ce réseau en dynamitant les tranchées, réduisant ainsi les mouvements des troupes françaises.

Aujourd’hui, la colline A1 est un lieu de commémoration, avec son cimetière militaire, pour rendre hommage aux soldats tombés lors de la bataille.

 

Champ de Muong Thanh

Le champ de Muong Thanh est le plus vaste de la région. Il longe la rivière Nam Rom sur 20km avant de passer par une plaine qui habrite un aérodrome militaire et l’ancien quartier général des troupes françaises dirigé par le chef d’état-major Christian de Castrie. L’accès à cette plaine en empruntant ce champ sinueux au milieu des collines et aux pentes parfois abruptes, est très difficile. Hier comme aujourd’hui, le meilleur moyen d’y accèder est par avion. Au milieu de la plaine de Muong Thanh se trouve un tank, un Chaffee 24, le plus puissant engin de guerre d’Indochine des forces terrestres, qui symbolise la défaite française à Dien Bien Phu.

Forêt de Muong Phang

La forêt de Muong Phang a été le lieu de résistance aux troupes royales au XVIIIème siècle du paysan Hoang Cong Chat. Elle habritera par la suite, l’état-major du général Vo Nguyen Giap et de Hoang Van Thai. Une habitation et un tunnel de 320 mètres de long se trouvant sur la colline Pu Ca, cachés sous cette forêt, permettaient au général d’avoir une vue direct sur la plaine de Muong Thanh et son aérodrome militaire, mais aussi sur différentes collines tenues par les Français, notamment la colline A1, afin de définir et coordonner les offensives. Aujourd’hui, c’est un lieu touristique incontournable pour mieux comprendre le déroulement de la bataille de Dien Bien Phu.

Musée de la victoire historique de Dien Bien Phu

Les amateurs d’histoire et les spécialistes de guerre pourront trouver dans le musée de la victoire historique, tous les archives et objets ayant trait à la bataille de Dien Bien Phu. Ces témoins du passé sont répartis dans 5 halls d’exposition que constitut ce bâtiment créé en face de la colline A1, en 1984, pour commémorer le 30ème anniversaire de la victoire.

Son La

Son La est une province située au Nord du Vietnam, près de Dien Bien Phu. C’est une large vallée où la forêt et les montagnes qui occupent 80% de la surface. Avec ses nombreuses ethnies (Thai, Hmong, Muong, Hoa, entre autres), son marché des Thai noirs et son site pénitentiaire, Son La est une bonne étape avant d’arriver sur Dien Bien Phu. A l’époque coloniale, les Français avaient construit cette prison afin de mettre en détention les Vietnamiens anticolonialistes. Lors de la guerre du Vietnam, elle fut en grande partie détruite par les bombardements américains. Mais seul un pêcher, planté par l’un des premiers prisonniers vietnamiens, To Hieu, fut épargné par la destruction.