Une spécialité du Vietnam : les rouleaux de printemps

May 21, 2018

5 (100%) 1 vote

Le « goi cuon », plus connu sous le nom de rouleaux de printemps est l’un des plats les plus appréciés dans le monde. Il est arrivé plusieurs fois dans des listes de top food les plus prestigieuses comme celle de CNN ; et sa recette, est très appréciée et connue sur les sites culinaires français comme marmiton.org, ricardocuisine.com, allrecipes.fr… Dû a sa préparation simple,il a gagné une place dans le cœur de tous les gourmands du monde.

Son originalité

Personne ne connait exactement l’origine des rouleaux de printemps. Car ils existent dans tous les coins du pays et chaque région sa propre version.

Mais, les plats sous forme de rouleau existent dans pratiquement toutes les cuisines du monde, dont des plats plus populaires comme le gimbap des coréens, le sushi des japonais, et même les crêpes des français.

Les principaux ingrédients

Même s’il y a plusieurs versions, le rouleau de printemps comporte toujours 4 principaux éléments : de la protéine, des herbes, des vermicelles de riz, et les galettes de riz.

Les protéines

Les protéines consistent l’élément principal des rouleaux printemps. On y trouve souvent du porc et de la crevette bouillis. Mais cela varie selon les région: du bœuf, de la poitrine de porc, des oreilles de porc, du canard, des poissons grillés ou cuits à vapeur, de la saucisse vietnamienne, ou encore des omelettes. La préparation est simple : bouilli, cuit à vapeur et présenté en tranches fines ou en julienne.

Les herbes

Les herbes odoriférantes sont toujours mangées crues. Dans la région de Tay Ninh au sud du Vietnam, le rouleau se mange avec environ de 30 différents types d’herbes odoriférantes et  de légumes sauvages. On trouve généralement du concombre, du carambole et de la banane verte, et aussi de la carotte et de la papaye verte marinée, qui ajoutent du goût mais aussi du couleur. En fait, les herbes odoriférantes sont la raison du nom « rouleau de printemps », car elles apportent la fraîcheur printanière.

Les vermicelles

Des vermicelles frais jouent le rôle de la fécule dans le plat. Cela permet d’avoir un repas complet uniquement avec des rouleau de printemps.

Les galettes de riz

Le dernier élément, et le principal, permet de rouler et mettre tous les autres ingrédients ensemble. La galette peut être fraîche, mais aussi séchée comme la plupart des autres rouleaux. Les rouleaux de printemps ne se mangent jamais seul, mais toujours avec les sauces d’accompagnement. Contrairement à la préparation souvent très simple qui exige rarement d’assaisonnement ou très simple, les sauces qui les accompagnent ont souvent des goûts forts : acide, piquant, salé, et sucré. La combinaison peut varier : la sauce du Nord a un goût salé avec le nuoc-mam. Tandis que celle du Centre en prend du mam-nem. Et celle du Sud tire son odeur et son goût sucré du jus de coco. Les sauces jouent un rôle important, car ils accentuent la fraîcheur des ingrédients.

Le goi cuon est une excellente et gouteuse entrée dans les pays occidentaux. Mais aussi une alternative plus saine et légère des fast-food.

En Australie, le summer rolls est populaire et est maintenant vendu dans les cafeterias des campus, afin de dans limiter l’obésité chez les enfants.

Nous vous conseillons vivement ce plat, car il fait partie de la culture du Vietnam et embellira votre séjour.