Les festivals du Printemps au Vietnam

November 16, 2018

Rate this post

On dénombre 1O temps importants au cours de la saison du Printemps au Vietnam. Ces fêtes traditionnelles de printemps font suite à la plus importante des célébrations de l’année, à savoir Têt ou le nouvel An Lunaire.

Festival Go Dong Da

Les fêtes du Vietnam

En premier nous avons la fête de Do Dong Da. Celle-ci prend place toujours le 5eme jour du Têt. Cette fête est célébrée au printemps pour honorer la victoire du roi Quang Trung sur l’armée chinoise. Les arts martiaux sont mis à l’honneur à travers des spectacles et autres démonstrations, et divers jeux sont organisés. C’est une manière ludique de faire intégrer la dimension historique aux générations plus jeunes.

Festival de la pagode des Parfums

Le Festival de la pagode des parfums à Huong Son, consiste en un pèlerinage au coeur de la montagne. Parmi les fêtes traditionnelles du printemps, c’est la plus longue de toutes. En effet, elle débute le 6ème jour du mois lunaire et se termine lors du 15ème jour du mois lunaire. Par exemple en 2019 lle festival débutera le 10 Février et ne se terminera qu’au 21 Avril 2019. La croyance dit qu’il faut se rendre 3 années d’affilées à ce pèlerinage si l’on veut que les souhaits formulés se réalisent dans le futur.

Les festivals du printemps au Vietnam

Festival de la pagode Keo – Thai Binh

La pagode Keo (Hoi Chua Keo) à Tai Binh a une fête qui lui est dédiée au Printemps. La célébration consiste à honorer le bonze Khong Lo (bouddha), sous forme de procession. Celle-ci dure 3 jours, au cours desquels prières et rites traditionnels et religieux sont effectués en mémoire de la bienveillance du bonze à l’égard du peuple. Spectacles de danses, animations et activités traditionnelles viennent ponctuer ces 3 jours et retracent  afin de témoigner du style de vie d’avant et mieux comprendre le style de vie actuel des populations du Delta.

Le festival de Ba Chua Kho (Ninh Binh)

Cette fête annuelle se déroule toujours à la période de printemps. C’est un rituel porte bonheur et de prospérité des biens et affaires à venir. Elle prend place dans le village de Co Me. Elle se déroule tous le 12ème jour du mois lunaire. Ce sont 13 villages qui se réunissent pour aller vénérer la déesse de la pagode Ba Chua Kho, ainsi que 4 autres rois : Thien Phu, Dia Phu, Thuy phu et Nhac phu. On lui a attribué une honorable éthique de travail ainsi que la bonne gestion des stocks de vivre durant l’invasion Tong Dans la forme. Dans la forme de la célébration, on dépose de l’encens à son hôtel et on lui emprunte (de manière figurée) de l’argent. Par la suite, on anime la journée autour de jeux comme l’échiquier humain, la chasse aux canards ou un spectacle d’eau avec les marionnettes traditionnelles.

La fête à la pagode de Yen Tu (Quang Ninh)

Une autre fête du printemps dont la durée est aussi longue que celle du printemps de la pagode des parfums. Elle dure 3 mois. Elle draine énormément de visiteurs. Ainsi l’année dernière ont été compté environs 2 millions de visiteurs à l’occasion de ce festival de printemps. Elle est située à 50 kms de la ville d’Ha Long. Les pagodes et ermitage au milieu de ce massif montagneux viennent témoigner, selon les dits, du choix du renoncement aux tentations de la consommation du roi Tran Nanh Tong, pour une meilleure concentration sur les essentiels dans son apprentissage du bouddhisme. C’est pourquoi aujourd’hui, la montagne de Yen Tu est devenue le lieu le plus connu de retraite de méditation du pays. C’est d’ailleurs ici que la philosophie méditative de Lam Tuc s’est enracinée.

Le festival de lutte Sinh à Hué

Cette fête traditionnelle du printemps remonte à 500 ans. Une arène rectangulaire avec de la terre battue est construite; c’est dedans que tous les lutteurs volontaires s’affrontent durant les festivités. Le gagnant repart avec des vivres comme le veut la tradition : de l’alcool de riz, des noix d’arec(ou noix de bétel pour la fabrication d’une substance à chiquer),  des feuilles de bétel (plante médicinale), ainsi que 100 ligatures de sapèques (anciennes pièces de monnaie chinoises, gage de prospérité économique)

Le festival Lim- Bac Ninh

Cette fête de Lim vient à la suite de celles de Têt, Dong Da et de la pagode des parfums. 5 lieux sont aménagés à l’occasion. On y festoie et s’amuse autour de divers spectacles et représentations musicales. Le Quan Ho y est interprété ; ce chant ancien trouve son origine dans les anciennes chansons d’amour. Ces chants font partie intégrale de l’identité de la région de Bac Ninh et ont été classé sur le liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2009. Des combats de coq, de lutte traditionnelle et même de cuisson de riz sont alors organisés.

Le festival du temple Tran à Nam Dinh

Un temps de célébration dédié aux pratiques ancestrales telles que la procession de palanquins ou bien une cérémonie de sacrifices pour s’attirer les bonnes augures des ancêtres. La lutte fait aussi partie de ces réjouissances. Enfin sur le plan culturel, des représentations théâtrales populaires sont jouées. Il se déroule tous les mois lunaires de chaque année, du 13ème au 15éme jour.

Fête de la pagode de Tay à Ha Tay

On y commémore le décès de la déesse Lieu Hahn. Elle a lieu du 3ème au 7ème jour  du de l’année lunaire. Divers concours et activités animent ces 3 jours. Une procession de palanquins ainsi que de multiples activités culturelles telles qu’ un concours littéraire et de chants à la pagode de Po Linh.

Festival de Saint Giong (Soc Son)

Ce festival a été reconnu comme patrimoine culturel et immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2011, parmi les 7000 fêtes folkloriques du Vietnam. Il a lieu tous les quatrième mois lunaires de l’année. Elle se déroule de la même manière depuis des siècles : la cérémonie optique au début, puis la procession et enfin en clôture l’offrande d’encens et de fleurs de bambou à l’autel. Lors de la cérémonie optique,

Cette période est particulièrement appréciée des étrangers pour l’ambiance festive qui y règne.