Alimentation Vietnamienne

Quoi boire et quoi manger au Vietnam ? La cuisine vietnamienne a d’énormes qualités et, disons-le, peu de défauts. Elle est en outre très variée (on dénombre plus de 500 plats!). Fine et légère, elle est riche en différentes saveurs. Bien que s’inspirant de la cuisine chinoise, elle est différente car moins grasse, plus légère et utilise plus d’herbes et de légumes naturels. Il faut savoir que la cuisine vietnamienne se dote contrairement à la cuisine chinoise d’un ingrédient fondamental typique que l’on retrouve très souvent : le nước mắm. Il s’agit d’une sauce de couleur brune foncée et élaborée à partir de la fermentation de poissons salés. Cette saveur salée est davantage présente dans la cuisine du Nord alors que le Sud préfère une cuisine un peu plus sucrée.

La cuisine vietnamienne

cuisine vietnamienne
cuisine vietnamienne

La cuisine vietnamienne a elle-même inspiré de nombreux chefs de renommée internationale, par la variété et la subtilité de ses saveurs et de ses ingrédients. Dans le pays même au fil du voyage, on pourra rencontrer de très bons cuisiniers, hommes ou femmes que ce soit dans les hôtels ou dans les familles. A ce propos la cuisine vietnamienne est souvent une affaire de famille qui se transmet de génération en génération. Si vous séjournez chez l’habitant, les Muong sauront vous préparer leur plat traditionnel comme le poisson grillé dans des tiges de bambou, et les Thai le pâté de poisson enroulé dans des feuilles de bananiers par exemple.

On pourra également retrouver la plupart des spécialités locales et régionales dans les 2 grandes villes du pays ou les villes plus modestes provinciales.

Mais d’une région à l’autre, les spécificités sont assez marquées et ancrées dans la géographie, la culture et l’histoire locales. Au-delà de la diversité des ingrédients des techniques et des goûts. Tous les Vietnamiens vont avoir le même amour pour toutes les herbes fraîches rajoutées dans les plats.

Nourriture vietnamienne

La cuisine vietnamienne du Nord

La cuisine du Nord est très marquée par les influences chinoises. Du fait de sa proximité avec la Chine et de son histoire avec ce dernier. Diversifiée et fine. Elle s’est aussi enrichie au cours de son passé de saveurs extérieures européennes et françaises au siècle dernier. Les plats de nouilles tiennent une place importante dans cette cuisine du Nord. On va retrouver des spécialités comme le Banh Cuon. Ces crêpes à partir de pâte de riz, le Bun Cha. Ces tranches ou boulettes de porc grillées et le Pho Bo. Cette soupe de nouilles de riz au bœuf. Pour plus de détails sur les différentes spécialités vous pourrez vous reporter à nos rubriques cuisine sur Hanoï ou sur Hô-Chi-Minh-Ville.

La cuisine du Centre

Dans le Centre du Vietnam, la cuisine se singularise par son goût relevé et par l’abondance des produits de la mer. En témoigne la large consommation de pâte de crevette salée et de citronnelle. C’est l’une des meilleures cuisines du pays. Elle a été très influencée par l’empereur Tu Duc, fin gastronome qui se faisait servir de nombreux plats raffinés. Autre héritage de la Cour de Hué, les Banh Beo. Ces petites galettes de riz à la vapeur sont préparées et vendues à tous les coins de rue.

Alimentation Vietnamienne

La cuisine du Sud

Cette cuisine a une saveur plus sucrée que celle du Nord. Car on y rajoute fréquemment du lait de coco à la cuisson. Ce lait de coco entre dans la composition de curries doux et de certains entremets. Lorsqu’on parle de cette cuisine, on dit souvent qu’elle est plus copieuse, plus coloriée et même plus agréable à l’œil. Quoi qu’il en soit elle est goûteuse et reflête bien l’abondance des produits locaux et de toutes les récoltes de l’année.

Lire aussi :

Grande spécialité culinaire vietnamienne : le Nem

Les boissons polulaires du Vietnam

Commentaire - Votre message

Devis gratuit

Besoin de conseil d’un expert ?

Mr.Dat

Hotline: M.DAT: +84 (0) 98 58 30 955

demander un devis
CONTACTEZ-NOUS RAPPEL GRATUIT